Imperial Kikiristan

"Toujours avec la rue comme espace privilégié, sans attaches et sans électricité, l'Orchestre Impérial Kikiristan condense le meilleur de son savoir faire, issu de 10 ans de pérégrinations musicales. Interaction, chorégraphies, humour, musique, chants et danses, de tableaux tirés au cordeau à l’improvisation totale, solos frénétiques , sérénades ou quête de nouveaux membres, notre groupe folklorique en vadrouille est au service de tous types d’événements dans une formule acoustique aux accents multiples."

AGENDA

Musique

 

Si on retrouve les fanfares aux quatre coins du monde, de la Nouvelle Orléans au sous-continent indien en passant par la Bavière, on peut prêter à l’Imperial Kikiristan la capacité particulière de jouer un répertoire qui ne saurait être habituellement interprété par des cuivres.
En mêlant les influences musicales de nombreuses contrées, l’Imperial Kikiristan se distingue par la capacité à fusionner les genres sous une esthétique unique. Un rythme de Turquie peut alors lorgner vers le rock, une Salsa mêler des mélodies orientales, autant qu’une valse fellinienne devenir un choral baroque.

 

Vidéo

Le spectacle actuel est un condensé de tous les spectacles créé par la compagnie au cours des dernières années

Parapona clip clip

« Legends of kikiristan » (spectacle 2010-2013)

Spectacle « Une nuit au kikiristan » Jazz à Vienne 2011

Teaser 2015

En Inde

Projet Participatif 2015

« l’Empire du kikiristan »(spectacle 2006-2011)

Les combats de fanfares de L’impérial

Bio

Imperial kikiristan, Taragona, Spain, 1936

En 1923, dans un sanatorium du centre de la France, on remarqua un curieux patient qui refusait systématiquement de manger les omelettes servies au dîner. Cet individu, nommé Sir Lord Barwed, explorateur méconnu, mentionnait dans ses délires le caractère sacré de l’œuf, et se vantait à qui voulait bien l’ entendre qu’il fut ministre des mouvements de foule dans un pays dont il serait le seul occidental à connaître l’ existence. C’est la première fois que l’on entendit parler du Kikiristan.
S L Barwed situait cette contrée mythique en « Norient », soit disant sur « la route de la soif », et prétendait dévoiler à travers ses mémoires une civilisation inconnue, organisée en autarcie depuis des siècles.
Des recherches ont ensuite été menées par la Royal Nonsense Academy à l’aide des informations contenues dans les cahiers de SL Barwed, et depuis une dizaine d’année l’ ONU reçoit des demandes de reconnaissance officielles.

A l’origine ce sont les nomades primitifs Kiks, qui sous la dynastie du Gaâr, se décident à s’installer le long de la route des caravanes afin de profiter des richesses des convois en créant les premiers restaurants routiers de l’Histoire. Ces tribus regroupent leur territoire en une petite principauté, le Trankilistan , qui sous la houlette de son seigneur Shmull 1er connut un essor économique et technologique sans précédent. Mais une mystérieuse boisson à base de malt fermenté fut élaborée et sa consommation abusive entraîna les Kiks dans une décadence profonde, des conflits tribaux  s’ensuivirent et la route des caravanes fut détournée, replongeant ainsi la civilisation Kik dans la plus grande obscurité.
Les Kiks n’eurent ensuite qu’à subir les multiples invasions de leur voisins, proches ou non.

Ils fuient les Huns, croisent la route des Tatars qui leur transmettent les premières notions d’ émancipation. Ce qui restera vain car Gengis Khan mettra tout le monde d’ accord et les Kiks sont caractèrisés par un stoîcisme naîf proche de la bétise.

1940 – 1952 « Les Tambours Opiacés » en collaboration avec l’Orchestre interrégional Magüs Zrfik

Sous la direction du grand compositeur officiel Magüs Zrfik, l’orchestre du cabaret Kigrad Kafé pris son envol avec la création d’une entité regroupant tous les orchestres du Kikiristan (Jalalalabad, Jakiki, Kigrad, Sövt’el Babad) et leurs familles, où chaque musicien pratiquait non seulement son instrument de prédilection auquel s’ajoutait une grosse caisse de type Mongole. Un spectacle en tournée internationale de 1945 à 1952 (Suriname, Somaliland, Cochinchine, Tonkin) lorsque les musiciens sont revenus après le dernier concert après avoir revendu leurs grosses caisses pour en faire des tonneaux à bières.

 

Depuis 2006, l’Imperial kikiristan a réalisé plus de 1000 représentations dans 30 pays.

Références

References

Festival Rencontres d'Ici et d'Ailleurs 2016 (Garges-lès-Gonesse, France); BFIT in the Street! 2016 (Bucarest, Roumanie); STAMP Festival 2016 (Hambourg, Allemagne); Les Grimaldines 2016 (Grimaud, France); Festival Tempo Color 2016 (Liège, Belgique); Festival de Música de Morelia 2016 (Mexique); Festival Quartier de Lune 2016 (Chalon-sur-Saône, France); Altitude Jazz Festival 2015 (Briançon, France); Finale de la Coupe de la Ligue 2015 (Saint-Denis, France); Festival Sortilèges, Rue et Vous! 2015 (Ath, Belgique); Institut Français du LibanFestival International de Théâtre 2015 (Sibiu, Roumanie); Festival International de Théâtre de rue 2015 (Arkhangelsk, Russie); Charlie Jazz Festival 2015 (Vitrolles, France); Festival en Beaujolais 2015 (Poule-les-Écharmeaux, France); Festival Internacional de Teatro 2015 (Manizales, Colombie); Palp Festival 2015 (Martigny, Suisse); Les Georges festival 2014 (Fribourg, Suisse); Festival Sol y Fiesta 2014 (Leucate, France); Noctibules 2014 (Annecy, France); Brecon Jazz 2014 (UK); Mit Pauken & Trompeten! 2014 (Mainz, Allemagne); Le Mans fait son cirque 2014 (Le Mans, France); CITYdiversions Festival 2014 (Chelmsford, UK); Paleo Festival 2008 (Nyon, Suisse); Les Z'Accrocs d'ma rue 2008 (Nevers, France), Les Fondus du Macadam 2008 (Thonon les Bains, France); Bains de rue 2008 (Clichy, France); Les Accroche-coeurs 2008 (Angers, France); etc...; et diverses rues d’Istanbul, Sofia, Venise, Berlin, Sarajevo, Paris…

  • FESTIVAL DE LA PLEINE LUNE, Payzac, 2010
  • LES DIMANCHES DE L’ILE BARBE, Lyon, 2010
  • MPT PENHARS, Quimper, 2010
  • QUAI DES ARTS, Rumilly, 2010
  • LES Z’ESTIVALES, Le Havre, 2010
  • GRENOBLE JAZZ FESTIVAL, Grenoble 2010
  • FESTIVAL DE LA CITE, Lausanne, 2010
  • LA PLAGE DES 6 POMPES, La Chaux de Fonds, 2008 et 2009
  • FESTIVAL INTERNATIONAL MESTO D, Kirghizstan, 2009
  • FESTIVAL ART I SHOCK, Kazakhstan, 2010
  • FESTIVAL L’HUMOUR DES NOTES, Haguenau, 2009
  • BRASS DURHAM INTERNATIONAL FESTIVAL, Durham, GB, 2009 et 2010
  • FESTIVAL ECLATS DE FETE, Riom, 2009
  • FESTIVAL LES ABRACADAGRASSES, La Grasse, 2009
  • FESTIVAL SPECTACLES VIVANTS, Lournand, 2009
  • FESTIVAL INTERNATIONAL DE THEATRE DE RUE, Aurillac, 2009
  • LA VALSE DES AS, Valreas, 2009
  • LES Z’ACCROCS D’MA RUE, Nevers 2008
  • LES FONDUS DU MACADAM, Thonon Les Bains, 2008
  • BAINS DE RUE, Clichy, 2008
  • LES ACCROCHES-COEURS, Angers, 2008
  • D’JAZZ A NEVERS, Nevers, 2008
  • PALEO FESTIVAL, Nyon, 2008
  • FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ, Rive de Giers, 2008
  • LA CAVE A MUSIQUE, Macon, 2008
  • FESTIVAL RENCONTRE ENTRE LES MONDES, Chabeuil, 2008, 2009,2010
  • LA GARE DE COUSTELLET, Coustellet, 2008
  • LOVELITE, Berlin, 2008
  • IDEKLIC, Moirans en Montagne, 2008
  • LES SORTILEGES, Ath, Belgique, 2008
  • GLOKENBACH WERKSTATT, Munich, 2007, 2008
  • MUSIQUES DE RUE, Besançon, 2007, 2008
  • FESTIVAL PLEIN SUD, Saint Julien Molin Molette, 2007, 2010
  • MA RUE PREND L’AIR, Pierrefitte Sur Aire, 2007
  • LES NUITS DE L’ABATTOIR, Chalon dans la Rue, Chalon Sur Saône, 2007
  • LACHER DE FANFARE, Parthenay, 2007
  • CLUB ARAF, Istanbul, 2006

Contact

 

Artistic : info(at)kikiristan.com

Booking : Association ASSAHIRA
www.assahira.com
assahira(at)gmail.com
33 rue de Lattre de Tassigny
69009 LYON
FRANCE
tel. : [0033] (0)3 25 49 22 22

Réseaux Sociaux

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar